Home » MisesEnAvant, People, Têtes couronnées, Une

Mariage royal aux Tonga

20 Juillet 2012 No Comment

Mariage royal aux TongaEn Polynésie, le prince du Royaume des Tonga a défrayé la chronique en épousant récemment sa cousine. Il a célébré ses noces à Nuku’alofa, dans la capitale.

L’évènement a ravi la plupart des habitants du royaume des Tonga, longtemps affectés par la perte de leur roi Siaosi Tupou V, décédé brusquement à Hong Kong il y a quelques semaines. A 27 ans, le prince héritier a en effet décidé de célébrer ses noces dans la journée du 12 juillet dernier, le jour du 53e anniversaire de son père. A l’occasion de ces festivités, ce jour a été décrété férié. L’heureuse élue ? Sa cousine au second degré appelée Sinaitakala Tu’imatamoana Fakafanua, âgée de 25 ans. Fiancés depuis un an, les amoureux ont signé le registre de mariage deux jours avant les noces. La nouvelle princesse de Tonga était enseignante avant d’intégrer  la famille royale.

Si l’ambiance de fête était bien présente ce jour-là, cet évènement n’a pas manqué de susciter la controverse générale, du fait d’un mariage entre des membres d’une même famille. Cible de plusieurs critiques, le protocole en vigueur aux Tonga stipulant que les membres de la famille royale doivent absolument épouser des partenaires de familles nobles pour perpétuer la grandeur du sang royal, est sérieusement remis en question aujourd’hui.

Mariage royal aux TongaLa plupart perçoivent ce mariage comme une manière de renforcer la monarchie, tandis que quelques membres de la famille royale désapprouvent catégoriquement les liens entre les époux, qu’ils jugent trop proches.

De nombreux opposants ont affirmé que cette union était bien la preuve que la famille royale avait l’intention de garder le sang  royal au sein de leur seule famille. A cela s’ajoute évidemment les éventuels impacts biologiques que pourraient engendrer cette union entre cousins. De passage sur la radio ABC, Will Ilolahia, un leader de la communauté tongienne en Nouvelle-Zélande affirme que dans la communauté tongienne, il n’y a pas de mot pour désigner des cousins, là-bas, ils sont « frères et sœurs ».

Malgré la polémique autour de cette union, les festivités se sont poursuivies, avec un bal et diverses animations jusqu’à la fin de la semaine.

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>